mercredi 31 août 2011

Wild At Heart

Wild at Heart (Sailor & Lula) (1990)
De David Lynch
Avec Nicolas Cage, Laura Dern, Willem Dafoe, Crispin Glover


Deux jeunes amoureux se sauvent des assassins envoyé par la mère de Lula.

L'histoire nous présente un mère possessive, jalouse et vengeresse, deux jeunes fou amoureux, et une kyrielle de personnages et situations plus absurde, choquante et étrange les unes que les autres.

Chaque tableau montre une facette bizarre, légèrement repoussante de la nature humaine, servie par des jeux d'acteur, libre de s'épanouir avec un soupçon de démence, ce qui rend les personnages encore plus atypique.

Le style générale du film reste cependant unique et est servit par des prises de vue claire et montrant sans détoure les sujets et points d'intérets.

Pour la partie son, le réalisateur s'en tient simplement aux principes académique.

Un film étrange, expression authentique de Lynch de par son décalage, son extravagance et sa singularité.

6/10



Par Renaud

The Boy in the Striped Pyjamas

The Boy in the Striped Pyjamas (Le Garçon au pyjama rayé) (2008)
De Mark Herman
Avec Asa Butterfield, David Thewlis, Rupert Friend, Vera Farmiga


Durant la seconde guerre mondiale, le fils d'un commandant fait connaissance avec un jeune garçon juif, et ils deviennent amis.

Le thème, osé, est fort, touche à des matières sensibles et les abordent au travers du regards innocent de l'enfant. Cela permet une approche directe, mais en contre partie, on ne fait que effleurer la trame. Ce n'est que grâce à nos connaissances de l'histoire et à notre regard critique qu'on arrive à juger de certaines des situations.
L'histoire reste au finale simple et reste centré uniquement sur le jeune garçon.

Les personnages sont clair, bien joués par les acteurs, mais le film ne les exploite pas assez en profondeur et on ne voit qu'un simple changement.

Les décors sont simple et jouent sur le peu de lieu accessible à l'enfant.
Les musiques d'accompagnement arrive à poser une tension palpable, et émouvant aux situations tendus.

Un film concret, à l'approche originale, jouant de nos émotions, légèrement moralisateur mais très intéressant.

7.5/10



Par Renaud


lundi 29 août 2011

Batman: Mask of the Phantasm

Batman: Mask of the Phantasm (1993)
De Eric Radomski, Bruce W. Timm
Avec (en V.O.) Kevin Conroy, Mark Hamill


 Des hommes de la pègres sont tué l'un après l'autre. On soupsonne Batman alors que ce sont les méfaits d'une autre personne.

Ce film garde le style, l'animation et les voix de Batman: The Animation. Il utilise un style mélangeant l'art déco et le futurisme, jouant avec une dualité de forte coloration et de ténèbres, baignant les scènes avec de fortes ombres.
L'animation de l'action n'a rien a se plaindre, bien que le faible nombre d'image par seconde se remarque fortement sur certaines scènes.

Les musiques et les bruitages servent magnifiquement le film, allant du célèbre thème de batman, au musique d'ambiance lugubre et instaurant de la tension.

L'histoire raconte une partie de la vie de Batman peu exploité jusqu'a présent, et rajoute une brique à sa mythologie, tout en dévoilant plus de la vie intime de Wayne. On y trouve, pour Wayne, de nouvelle motivations et des déceptions.

Un film d'animation correcte, qui se tiens à lui tout seul, à conseiller à tous ceux qui ont adoré la série animée.

6.5/10


Par Renaud

dimanche 28 août 2011

Cloudy with a Chance of Meatballs

Cloudy with a Chance of Meatballs (Tempête de boulettes géantes) (2009)
De Phil Lord, Chris Miller
Avec Anna Faris, Bill Hader, Bruce Campbell (en V.O.)


Un jeune inventeur fabrique une machine qui transforme l'eau en la nourriture de son choix. Après un moment, elle se dérègle.

L'histoire générale est vraiment très simple. Il s'agit plutôt de mettre en avant la relation de confiance entre le héros, son père et les habitant du petit village.
On se laisse en revanche transporté par le rythme aisé et amusant qui permet de nous jeter à la figure, blagues visuelles, effets et spectacle de lumières chatoyant. L'animation est burlesque mais sert le choix artistiques des personnages, les symboles culturelles et la nourriture.
La musique passe inaperçu pas sert bien son travail.

On se retrouve au final devant un film divertissant, très agréable à regarder. Il aurait pu cependant rajouter quelques messages ou morales.

6.5/10



Par Renaud

 
8-P

Banlieu 13

Banlieu 13 (2004)
De Pierre Morel
Avec Cyril Raffaelli, David Belle, Bibi Naceri


Un malfrat et un policier devront s'infiltrer dans le repairee d'un voyous pour récupéré la soeur du premier et un bombe.

L'idée de fond, un ghetto Parisien, emmuré,  où vive les crapules, nier et oublier du gouvernement, est assez bonne, et donne à réfléchir sur certaines actions et fait d'actualité. L'utilisation est, cependant, moins brillante et servit pauvrement.
Le jeu est simple, mais la force du film est évidemment les scènes d'action, combat et parkour. Elles sont filmé clairement, sans abus de coupure et avec originalité.
La musique accompagnant ces scènes, on aime ou pas, met de la tension et de l'action.

Un film qui se laisse juste regarder.

6/10
Par Renaud

jeudi 25 août 2011

Wild Child

Wild Child (2008)
De Nick Moore
Avec Emma Roberts, Natasha Richardson


Une jeune californienne gâtée est envoyé en pensionnat dans une école stricte d'Angleterre.

Ce film cible clairement un public de jeunes adolescentes, avec son pitch et sa formule déjà été utilisé très (trop?) souvent dans les film d'Hollywood, cependant, la mise en scènes et les acteurs et l'humour apportent une touche de fraicheur à l'ensemble.

Le jeu des acteurs tend vers la comédie, ce qui n'empêche pas à chacun d'exagérer les personnages (en bien), et à jouer sur les stéréotypes.
La cadence du film est très bien tenue, grâce à son histoire comportant différents 'climax', et à son édition rythmée, claire et judicieuse.
Petite remarque à Roberts qui a du potentielle.

Un film qui ne se prend pas du tout la tête, léger, comique, "teenage", sympa entre pote, sans en attendre trop.

6/10



Par Renaud

mardi 23 août 2011

Barry Lyndon

Barry Lyndon (1975)
De Stanley Kubrick
Avec Ryan O'Neal, Marisa Berenson, Patrick Magee 


Un fripon irlandais recherche le pouvoir et se marie avec une riche aristocrate.

Ce film est adapté d'une nouvelle de William Makepeace Thackeray, et raconte les déboires et la vie du jeune Redmond Berry.
L'histoire est raconté de manière calme, posée. Chaque séquence développe les émotions, la perception des plans et les relations.
Kubrick arrive à faire jouer les acteurs et à faire passer des sentiments au travers de leurs regards, et à faire sentir que chaque personnages a des motivations personnelles. Cependant ils restent tous identique à eux même tout a long de l'histoire.
Je regrette que les personnages féminins soient si pauvres et caricaturales.

Chaque décors et plan essaye de reproduire une toile/une peinture du 18ème siècle, y compris les intérieurs, ce qui donne a un aspect plus convaincant et authentique, et charmant aux scènes.
Remarque: Toutes les scènes illuminé sont filmées que à l'aide de bougies, aucun éclairage électrique n'a été utilisé. La même attention a été porter sur les costumes (pour la plus part d'époque! ), magnifiques et raffinés.

Le film est supporté par un choix de musique puissant et évocateur, transporteurs d'émotions et légèrement mélancolique. Le thème principale utilisé est la fameuse Sarabande de Haendel, qui accompagne les moments malheureux,

et le Trio pour piano et cordes n° 2 de Schubert.

  video

Un film profond, qui touche à tout les sens, magnifiquement mise en scène, mais triste. Une histoire qui correspond au style de Kubrick.

8/10 

samedi 20 août 2011

Up In The Air

Up In The Air (2009)
De Jason Reitman
Avec George Clooney, Vera Farmiga, Anna Kendrick



Le job de Ryan Bingham est de virer les gens à la place de leurs employeurs. Ce qui lui permet de voyager continuellement en avion. Son rêve étant d'atteindre la barre des 10 millions de miles.

Ce film à l’esthétique intemporelle, mais jouant au début avec les clichés '70, est très agréable à regarder.


Sa force est sa naration, ses thèmes intéressants et contemporains, adultes et en même temps valable au travers des âges. Il qui se veux être, plutôt qu'une simple morale, une remarque mélancolique sur le monde du travail , sur la réflexion sur la vie et nos motivations.

Les personnages et acteurs apportent la variété, la légèreté, l'humour, la profondeur et les justes sentiments, et nous captivent juste aux bons moment.
Une mention particulière à Kendrick qui arrive à montrer différentes facettes à son personnage, durant son voyage, et au travers des rencontre.

Un film rafraîchissant et légèrement serieux qui se laisse savourer.

8/10



Par Renaud

Salt

Salt (2010)
De Phillip Noyce
Avec Angelina Jolie, Liev Schreiber


Un agent de la CIA s'enfuit après avoir été accusé d'être un agent secret russe.

Nous avons droit à un film au pitch digne des films de l'époque de la guerre froide que ne renierait pas James Bond.
Le problème vient du fait que l'histoire n'a que peu de logique. Toutes les réactions des personnages, des faits, l'écoulement de l'intrigue et les scènes d'actions sont tous artificiels et illogique. On a l'impression d'être devant une parodie d'une agence gouvernemental soi-disant professionnel aux systèmes archaïques et amateurs.

Jolie est loin de son potentiel d'actrice, et est même médiocre durant les combats. Combats et scènes d'action profondément passable et accessoire.

Un point positif pour Schreiber qui est, sans être son meilleur (mais le meilleur du film) rôle, le personnage le plus intéressant du film.

Regardez le si les incohérences ne vous font rien et que vous aimez bien la plastique de A. Jolie, sinon retournez voir Enemy Of The State.

4,5/10



Par Renaud

vendredi 19 août 2011

Citizen Kane

Citizen Kane (1941)
De Orson Welles
Avec Orson Welles, Joseph Cotten, Dorothy Comingore, Agnes Moorehead



Charles Foster Kane, riche éditeur de journaux, est mort. Sa dernière parole a été "Rosebud". Un journaliste est chargé de découvrir le mystère de ce mot, et va enquêter auprès des proche de Kane.

Un film noir et blanc à l'image et à l'identité visuelle forte. Le réalisateur fait passer des impressions au travers de ces jeux d'ombres, sa recherche des plan et dans son montage magnifique.
L'intrigue et la recherche du journaliste révèlent la vie et les difficultés que Kane traversa. Personnage fort, pas forcement stable, souvent magnanime, mais qui parait tellement vrai que cela donne à l'histoire (surtout à la fin), une touche de tristesse.
Le tout est supporté par des jeux d'acteurs assumant leurs personnages, plein de maturité et de présence.

Ce film risque de rendre confus certaines personne pas du tout habitué au rythme lent et au style ancien, mais au delà de la première rencontre, on se retrouve avec un film très intéressant.

8.5/10


Par Renaud

jeudi 18 août 2011

Sucker Punch

Sucker Punch (2011)
De Zack Snyder
Avec Emily Browning, Carla Gugino, Vanessa Hudgens


Une jeune fille est envoyé dans une institution par son beau-père. là, elle se réfugie dans une réalité alternative et prépare sa fuite.

Je le dit tout de suite, dans ce film l'histoire et le scénario sont quasi inexistant, fesant la part belle aux scènes, aux images et au spectacle visuel (qui a dit Speed Racer?).
Les quelques thèmes intéressant seront vite abordé vers la fin de l'histoire et les personnages et le jeu des acteurs manquent cruellement de profondeur (expecté Gugino). Une mauvaise note à Hudgens malgré la chance qui lui a été offerte, et à Isaac qui n'a pas réussit à rendre son personnage vilain/détestable.

Nous retrouvons dès la première seconde le style de Snyder (300, Watchmen): ralentits sur ralentits, couleur pastel, flou... Il n'y a que lui qui arrive a rendre n'importe quelle scène géniale grâce à un slow-mo. À noter qu'il met la barre un cran plus loin que 300 pour la scène d'action du train!
Le tout est accompagné par des musiques pop célèbre (parfois au remix au goût un peu douteux), du bon rock et des bruitages nous englobant dans l'action.

Un film qu'il faut voir juste pour les fans de Snyder, ceux qui aime les scènes d'action à couper le souffle, et ceux qui aime les jeunes filles en jupe courte (si elles en ont) en collant, tenant des armes d'assault.

6/10



Par Renaud

 
Lapin!!

mercredi 17 août 2011

True Grit (1969)

True Grit (100 dollars pour un shérif) (1969)
De Henry Hathaway
Avec John Wayne, Glen Campbell, Kim Darby


La petite Mattie (Darby) engage l'acariâtre Rooster (Wayne) pour aller chasser le tueur de son père.

Partant d'un pitch assez classique dans le monde du western, nous trouvons un John Wayne campant le rôle d'un personnage atypique, différents de ces précédents films. Nous avons droit à un marshall à l'humeur changeante, conduit par l'argent et l'alcool.
Le personnage de la petite fille, venu mettre son grain de sel, et à la forte personnalité, est rafraichissant et les dialogues ont souvent une touche d'humour.

Les prises de vues, les paysages et la musique servent, de manière classique et avec aisance, le scénario, l'ambiance et la relation entre les différents personnage.

Un film très agréable, qui aura valu l'oscar du meilleur acteur pour Wayne et qui se laisse savouré.
Je le conseil si vous chercher un film avec une chouette relation entre les protagonistes ou si vous souhaitez découvrir les westerns.

Petite note: Robert Duvall et Dennis Hopper dans leurs trentaines :)

7.5/10



Par Renaud

Next Door

Next Door (Naboer) (2005)
De Pål Sletaune
Avec Kristoffer Joner


7/10

Le style de thriller psychologique dérangeant fascinant et illustrant parfaitement un mal malheureusement trop présent dans notre société actuelle ainsi que les sentiments de déni qui en découle.
Un homme abandonné par sa compagne et ayant pour voisines deux jeunes femmes bien mystérieuses et perverses avec lesquelles il jouera un jeu dangereux. On aura du mal a cerner le personnage que l'on pensera tantôt victime, tantôt conscient et trouvant un épanouissement dans ce qu'il vit.
Certaines scènes sont glauques et bien dérangeantes, on est curieux, on tente de résoudre nous même l'énigme de l'histoire qui nous surprendra et nous laissera littéralement sur le cul.

Film captivant que l'on prendra soin de ne pas mettre entre toutes les mains.

Par Maïté


mardi 16 août 2011

Lara Croft: Tomb Raider

Lara Croft: Tomb Raider (2001)
De Simon West
Avec Angelina Jolie, Daniel Craig


Ce film est inspiré du jeu vidéo du même nom, et met en scène le penchant féminin d'Indiana Jones, mâtiné d'un zeste de fantastique.

Il faut souligner que ce film fut celui qui mit finalement Angelina Jolie sur le devant de la scène Hollywoodienne, et elle devait porter le rôle d’icône féminin et forte, image ô combien rare dans la culture actuelle.

Je retiendrais de ce film l'ambiance légèrement mystique des temples, la personnalité forte de Lara sans avoir à basculer dans le "garçon manqué". Les scènes d'action sont sympathique bien que très fortement surfaites et exagéré, mais supporté par une bande son tendant vers l'électro. Les prises de vues ont un cadrage étrangement simple et manquant de personnalité, à l'inverse de la direction photographique qui nous permet de voir des décors variés, emprunt de magie.

Un film d'action, dont son personnage principale est (et a) l'(des)atout(s), que je vous conseil de voir lorsque vous souhaitez vous distraire un soir.

6/10


Par Renaud

A Serbian Film

A Serbian Film (Srpski Film) (2010)
De Srđan Spasojević
Avec Srđan Todorović, Sergej Trifunovic

9/10

Une perfection a quelques détails près. Ce film est a des années lumières de tout ce que l'on peut imaginer en matière de snuff ou splatter; je n'estime même pas que l'on puisse le cataloguer de la sorte. Il offre au spectateur une réelle introspection, une réflexion sur ses propres limites, sur ses impressions et/ou sentiments face a telle ou telle situation... Plus d'une fois on se pose la question : Comment réagirais-je ? On se surprend a être d'accord sur certaines réflexions de Vukmir, et, comme j'avais pu le lire auparavant, on aime détester Milos.

Certes, certaines scènes sont choquantes, mais elles reflètent bien l’inexistence des limites dans la vie. L'art l'est il toujours lorsqu'il traite de sujets immoraux? Que serions nous prêts a faire pour de l'argent?
Le seul bémol serait peut-être le début un peu long mais qui nous offre pas mal de surprises malgré tout, on est, dès la première minute, plongé dans une ambiance malsaine et la fin est une apothéose !
Bref, a conseiller vivement. Je précise cependant que si vous avez le vomito facile, évitez... de même si vous n'avez pas l'esprit ouvert (voir même curieux et/ou analytique) ainsi qu'une aptitude a voir des scènes hard. Âmes sensibles s'abstenir.


par Maïté

mardi 2 août 2011

Ouverture

Grand moment  pour l'ouverture de ce blog :)

Les auteurs sont: Renaud, Maïté, Antoine et Vlad

Alors en avant les critiques et les avis sur les films.